Logo ARS


Les schémas

Les ambitions des schémas dans le Projet Régional de Santé du Languedoc-Roussillon, le mot du Directeur Général de l’ARS :

«mettre les parcours de santé au centre de nos actions »

Avec le Plan Stratégique Régional de Santé (PSRS), première étape du Projet régional de santé, l’ARS du Languedoc-Roussillon a défini les lignes de force destinées à guider l’ensemble de ses travaux  pour les cinq prochaines années.
Les schémas constituent la deuxième phase de cette construction et sont soumis à consultation réglementaire pendant deux mois, après une période que nous avons voulu suffisamment longue de consultation informelle. Ils posent les fondements de l’organisation régionale de l’offre de santé en Languedoc-Roussillon : sur le champ de la prévention, du secteur médico-social et du secteur sanitaire (volets hospitalier et ambulatoire). Plus que par le passé, cette approche se veut convergente et cohérente.
En effet, ces vingt dernières années, les outils définissant l’organisation de la santé en région se sont ajoutés les uns aux autres : les SROS (Schémas Régionaux d’Organisation Sanitaire), le PRSP (Programme Régional de Santé Publique), le PRIAC (Programme Interdépartemental d’Accompagnement des handicaps et de la perte d’autonomie). Avec la création de l’ARS, et du fait de son large périmètre de compétences, il devient possible d’intégrer tous ces projets en faveur de la santé.
 
Vous constaterez que ces schémas sont porteurs de l’ensemble des ambitions et principes affichés dans le PSRS : accessibilité, qualité, évitabilité, sécurité, efficience dans une approche globale de santé.
Par ailleurs, ils ont été conçus dans le souci de la transversalité afin de permettre tout naturellement d’aboutir à la construction de parcours de santé, et c’est une démarche tout à fait inédite en Languedoc-Roussillon.
Parce que le PRS doit être davantage que la somme des parties (PSRS, schémas, programmes) qui le composent mais aussi parce qu’au-delà des principes, il doit se matérialiser concrètement pour les populations, cette approche vise à préparer sa traduction opérationnelle dans des projets de santé de territoires prenant mieux en compte les différents parcours de santé.

Le Languedoc-Roussillon est l’une des régions françaises les mieux dotées en matière de professionnels et acteurs de santé. Pour autant, leur coordination mérite d’être améliorée notamment en direction des personnes les plus vulnérables.
 
Au travers du PSRS, des schémas et des parcours, j’ai l’ambition de mener, en partenariat avec les autres porteurs des politiques publiques, une action concrète de terrain. Dans cette perspective, une série d’indicateurs nous permettra, à terme, d’évaluer la démarche avec l’ensemble des acteurs de la démocratie sanitaire.

Le Directeur Général de l’ARS,
Martine AOUSTIN

Sommaire

MAJ 04/12/2014